2010 - 2013 Qatar, Bali, Malaisie, Bahrain, Oman, Australie......Nouvelle Zelande, Vietnam, Chine,

Dernier jour à Mascate... La grande Mosquée avec Sabine

 

Hébergeur d'images

 

C'est jeudi et c'est le  week end de Sabine.

Nous lui proposons de venir avec nous visiter la Grande Mosquée.

Nous pensons aller faire un tour au souk, puis au Oman Dive Center...

Mais d'abord cap au nord ouest, (en direction de l'aéroport) pour retrouver la Grande Mosquée du Sultan Qaboos.

C’est la principale mosquée d’Oman.

Un concours d'architecture fut lancé en janvier 1993 et fut remporté par Monsieur  Mohamed Makiya de Londres (Cabinet Quad Design )  

Cette mosquée a été voulue, commandée et financée par le Sultan,

elle a été commencé en 95 et inaugurée le 4 mai 2001.

 

 

Le minaret mesure 91,m 50

La mosquée et ses jardins couvrent  416 000 m2 (4 hect). La mosquée est construite sur un podium pour garder la tradition Omanaise, où les mosquées sont  surélevées par rapport à la rue.

Elle peut contenir 20 000 fidèles. Il y a une salle de prières, une salle de prière pour les femmes, une salle de rencontres, une bibliothèque qui contient plus de 20 000 livres. 

Tout l’intérieur de la Grande Mosquée est de marbre blanc et gris.

 

 

 

 

Les motifs floraux qui ornent les murs sont de style Persan, principalement Safavide.

 

 

 

 

 

Les plafonds ont été inspirés par ceux des forts Omanais.

Le mihrab est bordé de versets du Coran et de céramique dorée.

Le dôme de la salle de prières contient un chandelier en cristal Swaroski, suspendu par des chaînes plaqué or de 14 m, d’un diamètre de 8 m, d’un poids de 8 tonnes et de 1 122 ampoules. Autour, il y en a 34 « petits »

 

 

Le tapis persan de la grande salle de prières est également exceptionnel !

 Il mesure 70 x 60 m et pèse 21 tonnes.

 

 

 

Il y a des fils de laine et de coton de 28 couleurs dont la plupart ont été obtenues à partir de teintures végétales.

Pour réaliser 1,7 milliard de nœuds, 600 tisserandes de la province iranienne de Khorassan ont travaillé pendant quatre ans, encadrées par 15 techniciens.

Pour finir, les 58 morceaux ont été réunis et assemblés dans la grande salle par des spécialistes

 

 

 

 

 

 

L'idée m'est venue de comparer avec le site des pagodes de Bai Dinh près de Ninh Binh, au Vietnam. 

A Bai Dinh, il y a  80 hectares, ici il y en a 42. Là bas, c'était sur une colline, ici le site de la mosquée est tout plat.

Nous sommes partis pour le Souk de Mutrah.... Nous cherchions les "vieilles maisons de marchands" que nous n'avons encore pas trouvées !!!! Par contre, il y avait une grande activité au marché aux poissons !!! et nous y avons fait un tour !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le marché est remarquablement propre..... Peu ou pas de femmes à notre arrivée.

 

 

Les marchands de poissons ont un curieux porte-feuille !

 

 Sous leur chapeau !!

 

 


Quand les poissons ne sont pas vendus, ils sont mis dans ces espèces de coffres isothermes avec de l'eau de mer et de la glace.




Les poissons sont chargés dans les brouettes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un pécheur a jeté des déchets de poissons sur le toit pour les oiseaux !

 

 

 

 

 


Les pêcheurs mettent les poissons à leur arrivée dans le bac isotherme.

 

 

 

Il fait très bon ... Presque chaud.... Le souk ferme.... Nous hésitons à faire 30 km supplémentaires pour aller nager au Centre Oman Dive. Je pense que j'aurais l'occasion de le faire la semaine prochaine à Bahrain !!! Nous saurons ce soir, que Sabine y était ! 

Nous mettons le cap sur le Vieux Muscat et la demeure traditionnelle Bait Al Zubair qui a été aménagé en musée.

Collections d'armes, de bijoux, de costumes, d'ustensiles ménagers et de photographies anciennes.

C'est un endroit passionnant. J'ai pris des notes, les photos étaient interdites !

www.baitalzubairmuseum.com/index.htm

 

Nous rentrons pour faire nos sacs, voir Sabine qui part à un concert rock.

Petit pincement au coeur, lorsque nous glissons les clés.... Pourvu que nous n'ayons rien oublié ! Il n'y a plus personne pour nous ouvrir !!

Nous partons à l'aéroport, de bonne heure pour rendre la voiture.

Fabuleux pays ..... Nous regrettons une chose ; devoir partir : Cela a été trop bref....

 

L'annulation de notre avion et le report 36 h plus tard de notre départ pour Oman a vraiment été un coup dur ...


Publié à 21:37, le 10/03/2011, dans Oman, Mascate
Mots clefs : templemosqueemarchéMonumentsHistoire et Culturemusee
.. Lien


Le Palmier

 

Hébergeur d'images

 J'ai "découvert" le palmier et ses utilisations ! Ici, le palmier c'est un peu comme le cochon "chez Nous" ! Toutes les parties sont utilisées ! je ne m'en étais pas rendu compte au Cambodge ! et c'était sans doute devant nos yeux !

Toutes les civilisations de la Méditerranée   ont vénéré le Palmier. Ils symbolisent l'arbre de vie, la fécondité et le succès.

Pour le monde arabe, c'est un symbole de vitalité et croissance.

A  Nizwa, chaque palmier est une propriété privée. Il fournit combustible, bois de construction et c'est une dot pour les agriculteurs, les plus pauvres.

On parle de Palmier à raphia, Palmier à rotin, Palmier à sucre (décrit lors de notre voyage au Cambodge)

UTILISATION du palmier !

Le bois des stipes sert de plancher ou de murs ;

Les feuilles servent aux toits ; Elles ont la propriété de former une excellente couche étanche ;

On en fait des chapeaux aussi (tissage ou tressage) .... A Bali, mais aussi le "Panama" !

Les folioles tressées forment des  cloisons intérieures .

 

 

Dans la Péninsule Arabique, on se sert des frondes pour fabriquer des maisons éphémères. (Photo fort de Nizwa)

Le  coeur de palmier est utilisé en salade  = Palmier sacrifié

Sève

Comme nous sommes au pays de l'encens, il me semble normal de parler du sang-dragon !

* Le sang-dragon : substance résineuse rougeâtre de certains palmieurs, en particulier le Dragonnier. On l'obtient en incisant  le tronc et les branches de l' arbre, et en récoltant l'exsudat rouge grenat.

Le sang-dragon est connu depuis l'Antiquité. Les Grecs, les Romains et les Arabes l'utilisaient comme teinture ainsi que pour ses propriétés médicinales.

Le Dragonnier pousse de manière emdémique sur le plateau de Diksam, au centre de l'île de Socotra (yéménite), dans la mer d'Oman. Le "sang-dragon" était récolté et suivait la route de l'Encens pour arriver en Europe.

L'UNESCO a reconnu la route de l'Encens comme Patrimoine Mondial à Oman, en particulier dans la région de Salalah (Khor Rori).

Plus récemment, on extrait le sang dragon   d'un palmier grimpant de Bornéo et Sumatra, la résine qui recouvre les fruits de ces palmiers rotin en les secouant dans des sacs de jute ou par évaporation de l'eau.

La résine ainsi obtenue, d'un rouge carmin foncé, est appelée « jernang ». On la vend en poudre, en boules, en pains ou en bâtons. 

Utilisé comme pigment dans la préparation de vernis et d'encres (les violons par ex).

Il est aussi utilisé pour teindre le marbre et le plâtre ainsi que pour la photogravure et l'émaillage.

La médecine traditionnelle chinoise l'emploie pour contrôler la douleur et les saignements et pour aider à cicatriser les blessures et les contusions.

Les Yéménites de Socotra l'utilise comme "élixir" anti-coagulant certes, mais contre la diarhée, la fièvre, la dysenterie, les ulcères dans la bouche, la gorge, les intestins et l'estomac ainsi que contre les virus respiratoires et les problèmes de peau comme l'eczéma !

 

* La sève  récoltée en haut des arbres produit le vin de palme ;

La sève est aussi à l'origine du sucre, mais on extrait aussi le sucre du jus de dattes..

 

La fibre : Coir

La fibre de coco (coir) : c'est l'extérieur de la noix de coco, qui produit une fibre végétale rougeâtre. Suivant la maturité de la noix, cette fibre aura des utilités diverses. Elle sera utilisé après avoir trempé 8 à 10 mois dans l'eau, pour constituer des brosses, des tapis, des cordes.

Cette fibre a 2 qualités intéressantes : Elle est imperméable et résiste à l'eau de mer.

Le coprah

Le coprah (intérieur de la noix de coco) : a maturité, on  fait sécher l'intérieur de la noix de coco = Coprah ; Il sert à la fabrication d'huile (margarine), de savon ou de cosmétique.

Il peut servir d'alimentation pour les animaux.

 

 

 


Publié à 21:28, le 10/03/2011, dans Oman,
Mots clefs : Histoire et CultureMonumentsWadi
.. Lien


Nizwa.... Journée de tourisme

 

Nous plions le campement et prenons la route de Nazwi pour une journée de tourisme.

Nizwa (60 000 pers) a été une capitale, elle se situe dans le Wadi Sumail. Il y a un fort impressionnant, son souk aux odeurs d'encens.

Il y a un immense parking à  l'extérieur du fort, c'est aussi un espace qui au  wadi de s'écouler.... Lorsqu'il déborde, comme en février 2010. Les photos que nous avons vues sont impressionnantes ! Les 4x4 retournés comme des fétus de paille....

 

 

 

Le souk a été reconstruit, en face de la mosquée, sous des arcades.

 

 

Nous avons trouvé un drôle de légume..... On mange les 4 "feuilles" qui sont autour et il y a une "grosse" boule au milieu qu'on n'a pas l'air de manger !

Nous les avons oubliés à midi et je n'ai pas vu à quoi ressemblait l'intérieur "de la  boule" "du pistil" ?

Si quelqu'un sait ce que c'est, SVP, pouvez vous me laisser le nom dans les commentaires. MERCI

Les marchés aux légumes, poissons et viandes sont incroyablement propres et climatisés.

 

 

 

Si vous voulez voir le marché aux bestiaux, il se tient le jeudi et le vendredi ... Nous ne pouvions pas y être !

Les hommes se servent beaucoup d'une canne assez fine, pour mener leurs animaux.

Il y a plusieurs tailleurs pour femmes et certains revers des abayas  sont brodés à la main et de toute beauté !

 

 

Le fort a été construit en 12 ans, sous le règne de l'imam Sultan Bin Saif, à la fin du 17ème siècle.

 

 

Nous sommes dans la tour du fort.

Elle a plusieurs particularités :

Le couloir d'accès n'est pas droit, il comporte de nombreux coudes ; Toutes les portes ont des chausse-trappes, au dessus on verse du jus bouillant de dattes sur les assaillants, au dessous, Les assaillants peuvent tomber dans des trous aménagés à cette fin.

Les fondations mesurent 30 m pour résister aux vibrations des tirs de mortiers.

Il y avait 400 canons.

Du haut de la tour, on voit les montagnes environnantes : A l'est, le Jebel Akdar avec son sommet, Jebel Shams (3 009m).

Nous décidons ensuite de ne pas repartir à l'emplacement où nous étions hier, (1/2 h en voiture) mais d'aller à Al Hamra.

Je m'attendais à un village, c'est une ville !

Juste avant, nous voyons un panneau annonçant

 

un camp de camping à 40 km, le Jebel Shams et nous voilà parti.

 

Il n'y a pas beaucoup de panneaux indicateurs (3), heureusement après avoir parcouru quelques km de "route forestière" assez étroite, mais surtout sinueuse et avec des pentes très marquées, nous arrêtons une voiture d'Occidentaux  qui nous confirment que nous n'en sommes plus loin.

 

La piste passe derrière le "cabanon"

 

Nous arrivons presque avec le coucher du soleil et nous nous dépêchons de monter la tente. Nous sommes sur le Jebel Sham pas très loin du sommet !

Nous paierons 5 OR pour la nuit et 5 OR pour les 2 déjeuners demain.


Publié à 22:33, le 8/03/2011, dans Oman, Nizwá
Mots clefs : Histoire et CultureJabel ShamstransportsMonumentsfortcampingmusee
.. Lien


Les Wadis et le Falaj

Deux particularités à

Hébergeur d'images

Oman,  les wadis et le falaj !

Il y a à Oman des vallées profondes  qui ont été creusées par les wadi. Le terme de Wadi signifient plusieurs choses !

Les Wadis sont des fleuves qui arrivent brusquement dans des lits à sec et plein de pierre ou de rochers et qui disparaissent après les grandes pluies, en laissant leur lit rocailleux comme voie de pénétration des massifs.

On parle d'une soixantaines de wadis répartis dans le pays.

 

 

 

 

 Le wadi est une vallée irriguée uniquement à la saison des pluies, c'est l'équivalent de l’oued nord-africain.

En général, les gens ont construit leurs maisons juste au-dessus du niveau maximum des crues. Les inondations sont rapides et soudaines.

Parfois, il n’y a pas d’avertissement , l’eau dévalent les pentes des montagnes comme un tsunami pour se déverser dans des zones où le temps est radieux, quand ce n’est pas en pleine nuit.

Le seul salut : Grimper le plus haut possible !

Le conseil donné par le guide « Oman Trekking Explorer », N'accéder aux wadis que les jours de grand beau temps !

Le danger en effet, vient du fait que la pluie et l'eau peuvent venir de plusieurs km de là, sans qu'on ait conscience qu'il pleut là bas !

Ils contiennent, en général, un système de canalisation et d'irrigation de plusieurs siècles: Le falaj (Pluriel Aflaj) 

L'eau  circule dans des canaux, à flanc de coteaux et provient  des wadis,  des sources ou des puits de montagne :

Plusieurs puits successifs sont creusés le long d'une pente sous laquelle se trouve une nappe phréatique et l'eau est amenée à l'air libre par des galeries souterraines.

Le débit, l'usage et la distribution de l'eau obéissent à un ordre bien établi :

  1. Depuis les sommets, le premier point de ravitaillement est consacré à l'eau pour boire et pour cuisiner.
  2. L'eau est ensuite détournée pour rejoindre la mosquée, où se situe la cour pour les ablutions des hommes.
  3. Si la ville en question compte un château ou un fort, l'eau du falaj sera alors utilisée pour les besoins domestiques de ses résidents.
  4.  le réseau fait un détour par la fontaine des femmes, un lieu propice à la toilette et au ménage tenu à l'abri du regard des hommes.
  5. Enfin, les eaux usées serviront à l'irrigation des champs.

 

Le falaj, qui passe dans la palmeraie, à côté de laquelle nous avons établi notre camp dans le wadi Muaydin.

Il y a une maquette du système, dans le jardin du musée : Bait Al Zubair dans le vieux Muscat (Vieille maison traditionnelle transformée en musée)

 

 Quelques "wadis" où nous n'avons pas eu le temps d'aller

- Wadi Tiwi  / Wadi Bani Khalid (Est Hajar) Wadis Ash Shaab, Tiwi, Bani Khalid

-  Randonnée de Al Jabal, Al Akhdar à "Sayq" Al Jabal al Akhdar - Western Hajar

 

05.08.2011 L'office de tourisme omanais met les cartes en ligne !

www.omantourism.gov.om/wps/wcm/connect/ac5623804470a00db4dabfbf0c53e49e/trekking+routs3.pdf


Publié à 21:49, le 6/03/2011, dans Oman, Birkat al Mawz
Mots clefs : Histoire et CultureWadi al MuaydinFalajWadi
.. Lien


Camping sauvage dans le Wadi al Muaydin

Dimanche 6 mars 2011

Hébergeur d'images

Nous comptions partir de bonne heure.... Mais le téléphone n'a pas sonné ! Donc pas de réveil ! 

Hébergeur d'images     Nous allons à l'hypermarché "Lulu" pour prendre le ravitaillement, en particulier de l'eau... Puisque les guides nous conseillent de prendre 5 l par jour !

Nous avons la voiture, donc pas de problème de poids à porter et nous avons  pris pas mal de choses !

pour 20 dinars OM soit  36,6 €.
 

Nous prenons la route de Nizwa en début d'après midi. Nous sortons de l'autoroute à Izki et bataillons pour trouver la route pour  Birkat al Mawz.. Sur l'autoroute, la signalisation est assez bien faite, mais très peu de temps avant les bifurcations.

A l'embranchement pour le Wadi al  Muaydin, un Omanais nous dit qu'il est impraticable avec une "berline", qu'il y a de très grosses pierres.

Je crains que la route ne soit escarpée et je n'en mêne pas large, je crains que nous engagions et que nous ne puissions plus avancer ou reculer. Il est déjà 16 h 30  Chouchou décide d'aller voir !

 La "route est large, presque plate : Une route forestière.

Nous avons le "Oman Off Road" de 1999. Je ne trouve pas le point donné pour le camping à 2, 5km de l'entrée.

Nous continuons jusqu'à  ce que le wadi se partage en deux et établissons notre campement avec l'accord des gens qui travaillaient dans la palmeraie, sur les cailloux à côté.

Pour expliquer notre demande et à quoi ressemble notre campement, le petit album "g'palémo"  Hachette routard) est bien pratique. Il y a 200 dessins sur les thèmes Transport, Vie Pratique, Hébergement, Nourriture, Loisirs.

Nous sommes à environ 1 m au dessus du lit du wadi.

 

 

J'ai trouvé qu'il était difficile de décider de l'endroit où nous installer et nous avons tourné un bon quart d'heure avant de nous décider !

Les Omanais qui passaient avaient l'air bien surpris de nous voir dans un si petit campement !

Moussah nous a invité pour le café

 

 

 

 

 

Chez Moussah, il y a 9 enfants.

Une de leurs 7 filles  rentrera l'année prochaine à l'université, si tout se passe bien. Elle était en train de travailler sur un ordinateur portable lorsque nous sommes arrivés. Cela nous surprend !

Actuellement, elle part tous les matins à 6 h et revient vers 13h. Elle apprend l'anglais et nous montre ses livres. Cela me fait penser à un livre de 3ème par contre, elle semble mieux parler que la plupart de nos collègiens.

Moussah part à la mosquée, en nous laissant avec sa maisonnée.

Pendant ce temps là, on nous offre des dattes parfumées au miel et au sésame et des fruits, poire (que l'on nous épluche avant de nous la présenter) et des mandarines.

 

 

 

La mère de famille finit par nous rejoindre.

On nous sert un café ? Omanais très clair, parfumé à la cardamone, mais surtout avec beaucoup de lait.

Les grains de café dans cette région du monde sont dorés. On ajoute souvent au  café du safran, et de la cardamone.

J'avais apporté un de mes sachets brodés rempli de lavande.

Lorsque nous voulons prendre congé, la jeune fille nous explique que ce n'est pas possible que son père nous fait des gateaux et à diner !!!

L'ainée m'a donné une bonne idée : Elle se sert de son appareil photo comme d'un album photo. C'est vrai que j'ai quelques photos de mes proches quand je pars sur une clé... Mais pour des échanges sans ordinateur au milieu de nul part, c'est une bonne idée !

Les gâteaux sont délicieux et nous aurons de l'omelette et des frites. Nous sommes un peu déçus car nous mangerons seuls dans la salle principale.

En partant, il fait nuit noire.

Moussah nous guidait à l'aller et cela nous avait semblé « un peu » long. Au retour, nous dépassons notre campement que nous ne voyons pas, pas plus que la palmeraie.

3 km plus tard, nous arrêterons une voiture qui passe. Heureusement que la carte « Trekking Oman map » d'Explorer est assez détaillée. Grâce à elle, notre interlocuteur a pu nous dire que nous avions dépasser l'endroit que nous cherchons !

Une femme dans la voiture ajoute des conseils de prudence en ce qui concerne la pluie... En effet, quelques gouttes de pluie se sont écrasées sur le pare-brise !

Nous retrouvons notre tente. Il fera assez chaud pour que nous ne fermions pas le rideau de la chambre. Nous sommes bien installés,

Hébergeur d'images mais je ne dormirai pas de la nuit, craignant une inondation.. Toutes les informations concernant les wadis, les 4x4 me reviennent... Impossible d'évacuer le stress.

Carte de la région :

 Wadi Al Muaydin


Publié à 01:09, le 6/03/2011, dans Oman, Nizwá
Mots clefs : Wadi Al MuaydinWadiHistoire et Culturetransportstrekkingcartecamping
.. Lien


{ Page précédente } { Page 1 sur 3 } { Page suivante }
Un an d'eau pour un enfant

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Australie
Bahrain
Bali
Carnets de route
Chine
Chouchou
Geographie
Malaisie
Oman
Preparation Voyage 2011 2012
Preparations
Qatar
:

Sites favoris

2009 - 3 mois en Asie
A vélo - Chariotte et Cariolette
Flore
Photo
Misha
Myriam et Luc
Météo
Voyage Lauren
La Corée du Sud
Epices
2011 -Voyage Océanie Asie
Fin 2013 en Asie
Aquarelle - Jean Chevallier
2016 - Israël et voyages suivants

Amis

papyjp
misha
manue
clementblain
myriametluc
cathencorse

Newsletter

Saisissez votre adresse email


Click for Melbourne, Victoria Forecast