2010 - 2013 Qatar, Bali, Malaisie, Bahrain, Oman, Australie......Nouvelle Zelande, Vietnam, Chine,

1ère étape : Bahrain

 

 Hébergeur d'images

La foule en délire ne nous attendait pas à 2 h 30 du matin..!!!

Visa : 5.000 Dinars BH, pour 2 semaines soit 10 € pour 2 semaines

C'est un peu difficile comme arrivée ! Sans adresse exacte mais munis de 2 plans... Hébergeur d'images

Merci les cartes google ! Les rues sont bien éclairées, les chauffeurs de taxi parlent anglais. Il y avait quelques hommes dans les rues qui nous ont aidés... Nous avons fini par trouver notre "hôtel particulier"..."Le Chez Loulou" !

Après plus d'une quarantaine de minutes à tourner.... Car le bâtiment qui devait nous servir de repère n'avait pas son enseigne éclairée et que la plupart de ceux à qui nous nous étions adressés ne savaient pas où il était, ou ne voyaient où il était !!!

 

L'avion entre Istambul et Bahrein était à moitié vide...Les hôtesses super aimables ! Nous avions déjeuné entre Lyon et Istambul et diné entre Istambul et Bahrein... Ensuite petite sieste pour être d'attaque à l'arrivée ! La compagnie "Turkish Airlines" trop !

Nous sommes partis faire un petit tour vers 16 h

 

 

et au retour, nous entendons beaucoup de klaxons.

 

 

Beaucoup de jeunes, de femmes et d'enfants dans les voitures où le drapeau Barhaini flotte.

 

La Grande Mosquée - Bahrein

 

Nous trouvons ces info sur internet, le monde.com !

 • Oman à son tour dans la tourmente

Des blindés ont dispersé à Sohar des manifestants qui bloquaient le port et une route conduisant à la capitale, Mascate, à 200 km plus au sud, alors que des petits rassemblements ont eu lieu dans d'autres villes d'Oman pour réclamer des emplois, des hausses de salaires et le limogeage de plusieurs ministres.

 

Le gouvernement, qui s'attendait à une quatrième journée de manifestations, avait déployé des troupes et des véhi­cules militaires autour de la capitale et le long de la frontière avec les Émirats arabes unis.

Bras de fer chiites-sunites à Bahreïn


Des milliers de manifestants ont de nouveau défilé à Manama, affirmant l'unité nationale du petit royaume de Bahreïn, où la minorité sunnite côtoie la majorité chiite.

 

L'opposition a jusqu'ici refusé d'engager un dialogue national proposé par le roi, Hamad ben Isa al-Khalifa, et la dynastie sunnite, au pouvoir depuis plus de deux cents ans.

L'opposition demande en préalable la démission de tout le gouvernement.

Nous partons demain pour Oman ! Au programme : Marches , camping et tourisme en attendant que Loulou rentre du festival de tango à Istambul.

 

 

 

 

 

 


Publié à 12:06, le 3/03/2011, dans Bahrain, Manama
Mots clefs : AquarelletransportsmosqueeMonumentsRevolution
.. Lien


Premier guide de Bahrein !



ADLIYA

Adliya is a bohemian neighbourhood in Bahrain. Very multicultural and always busy, Adliya is a residential, commercial and a cultural spot in Bahrain.

Young families, expatriates and young Bahrainis reside in either villas or apartments in Adliya.

Cafés, retail stores, boutiques and galleries are scattered throughout the neighbourhood.

The heart of the neighbourhood, recently refurbished to include a pedestrian square, has old town houses that have been converted into chick international restaurants, cafés, bakeries and art galleries.

  AMWAJ ISLANDS

Amwaj Islands is a group of man-made islands purposely built as a residential gated community located in the northeast of Bahrain, near the coast of Muharraq.

Overlooking the sea and man-made lagoons, the community offers 100% freehold land ownership of villas and apartments to expatriates living in the Kingdom of Bahrain.

The island contains residential, commercial, service apartments and retail spaces, as well as a marina.

Amwaj is a true community with facilities that include a private school, a hospital, a fuel station, a fitness centre and a lagoon side dinning and café district.

JUFFAIR

Juffair is a neighbourhood located in Manama.

The area was reclaimed since the 1970s, but today is bustling with manyhotels, furnished apartments, restaurants and villas, mainly attracting single expatriates and young urban Bahrainis.

The offices of the Central Informatics Organization, Bahrain Society of Engineers, and the Bahrain Tribune newspaper are all located in Juffair.

The Bahrain School, an American school following an American curriculum and associated with the United States Department of Defence Education Activity (DoDEA), and Modern Knowledge School are both located in Juffair.

A new commercial strip in Juffair has now become a very "famous place" because of its restaurant and retail outlets such as McDonalds, Chilli’s, Nando’s, Dairy Queen and Starbucks.

There is a large supermarket and Post Office located in close proximity.

 SAAR

Saar is a suburb of Bahrain, alongside a village located northwest of the island. The area is typically inhabited by affluent families, ambassadors and expatriates residing in compounds, large villas or gated communities.

Originally a farm land, Saar is greener than urban residential areas in Bahrain with less traffic movement in its neighbourhoods.

PUBLIC HOLIDAYS

Most public holidays are dates that are of importance in the Islamic calendar.

The Islamic calendar started from the year 622AD, the year of Prophet Mohammed’s journey (Hijra) from Mecca to Medina.

The Islamic year is called the Hijri year and denoted by AH. The Hijri year is based on lunar months and is 11 to 12 days shorter than the Gregorian calendar.

Religious public holidays therefore fall upon different dates in the Gregorian calendar on a year-to-year basis (approximately 11 days earlier each year).

As the start of religious holidays are based on the sighting of the moon, quite often holidays 

that occur at the beginning of an Islamic month are only announced officially 12 hours before the start of the holiday.

This often leads to great uncertainty on the part of schools and business establishments, and has occasionally resulted in one or other of the neighbouring countries deciding to start the holiday a day before the rest of the Gulf states, which leads to all sorts of confusion.  

Holidays such as New Year and National Day follow the Gregorian calendar.

ANNUAL EVENTS

Bahrain is host to many conventions and high level meetings but has limited recurring annual events.

The main two are National Day (16 December)

and the Bahrain Formula 1 Grand Prix, which is held during the first quarter of the year.

  • Various celebrations take place on National Day, including sporting, cultural and leisure activities. The day ends with an address by HH King Hamed at the National Stadium, accompanied by various national displays and a massive fireworks display.
  • The Bahrain F1 Grand Prix, the only one in the region, is the highlight of the sporting calendar in Bahrain. This international, world-class event lasts three days, Friday to Sunday, and attracts people from all corners of the world. The Bahrain authorities relax visa requirements for the event and make every effort to streamline the organisation and ensure the success of the race, although track-side facilities still leave much to be desired. The circuit, which first opened for the 2004 event, also hosts a number of other racing events throughout the year.

 

Sharia Law in Bahrain

Bahrain’s law is based on the Islamic system of law known as Sharia (or Shari’a or Shariah). However it is less strictly enforced than in some other Gulf countries.

The law is derived from four sources:

  • the Holy Koran (Qu’ran), Sunnah, Ijma and Qiyas.
  • The Holy Koran, being the word of God (Allah), is the principal source.
  • The Sunnah comprises the accepted deeds and statements of the Prophet Mohammed, accepted by the whole Islamic world (the Ummah),
  • Ijma is a consensus among religious scholars (the Ulema) regarding solutions to matters not specifically covered in either the Koran or the Sunnah.
  • In difficult cases, where there’s no information to provide the basis for a clear decision, ‘analogous consideration’ (Qiyas) is applied in conjunction with the three other sources of the law.

In Sharia law, as in other legal systems, a person is presumed innocent until proven guilty.

The plaintiff and defendant are equal before the law – i.e. in a court of law – and it’s incumbent upon the former to provide proof of guilt. This involves producing two or four eyewitnesses, depending on the seriousness of the crime.

If a plaintiff isn’t able to produce eyewitnesses, he can insist on the defendant swearing an oath as to his innocence.

If the defendant refuses to take this oath, he’s judged to be guilty, as perjurers suffer hellfire and eternal damnation according to Muslim belief

. Jews and Christians swear a different oath, but it has equal validity.

A judge (qadi) presides over the court and can put questions to all parties at will.

There are no juries and often no lawyers to present the case for their clients.

There are systems of appeal, which can be used in cases of serious crime and punishment.

According to ancient law, the payment of ‘blood money’ (diya) for injury or death can be requested by the victim’s family as compensation.

The amount of blood money required varies between the states (it’s most likely to be exacted in Kuwait, Saudi Arabia and the UAE) and according to the circumstances of the death and to the extent of the hardship that the death will cause.

For example, the death of a father of 12 would attract a larger payment than that of a child.

A local Muslim’s life will be assessed for a larger financial benefit than people of other religions, faiths or nationalities.

For example, in Saudi Arabia, a male Muslim’s life is worth SR100,000 (around $24,000), but Christans  are worth only around half as much.

And if the incident occurs in the Holy month of Ramadan, the penalty is usually doubled.

Under Sharia law, the crimes that carry defined penalties are murder, apostasy (rejection or desertion of Islam), adultery, fornication, homosexuality and theft.

Interpretations of the law and punishments vary from state to state.

Lesser offences might include debt, usury, alcohol and drug abuse, and use of pornography.

As an expatriate, you’re subject, of course, to the laws of the country you’re in.

If you’re thought to have broken a law, you’re taken under arrest to a police station, questioned and instructed to make a statement.

Up to this point, it’s highly unlikely that you will be allowed access to outside help, either legal or consular.

If the offence is deemed serious enough to warrant your detention, you might have to wait some time before your case comes up.

You will be allowed legal representation, but everything will be conducted in Arabic.

Your statement will be translated into Arabic, and it’s important to insist that an appropriate official, e.g. a member of staff from your consulate, checks the accuracy of the translation and the content of anything you’re required to sign.

If no one is available to do this, you should refuse to sign, or sign with an endorsement to the effect that you don’t have a clear understanding of the document.

In court, an interpreter will be present to assist you and an official from your embassy or consulate is likely to be present, although only as an observer.

If you’re found guilty, the judge will sentence you and ask for your written acceptance of the sentence, unless you want to appeal.

Appeals obviously go to higher courts, depend a great deal on the severity of the accusation and sentencing, and can take time.

In very serious cases, political influence might be brought to bear on your behalf, provided that your country has sufficient influence, but this is rare. Having influence with a person in authority can be of help to you, although expatriates rarely have such influence.

Locals, on the other hand, may be able to petition their ruler to seek his guidance and help. In minor cases, your employer might intervene to help, particularly if you’re valuable to him, as long as he won’t lose face.

If you’re unfortunate enough to be given a custodial sentence, this is intended as a punishment rather than rehabilitation.

If you’re found guilty of a serious crime, you may find yourself in a hot, overcrowded prison, where treatment is often harsh and you might have to witness the punishment of others, including their flogging.

Non-Muslim expatriates sometimes regard Sharia law as unbending and overly punitive, which it often is by western standards – and for good reason. Expatriates are largely expendable commodities and, if you’ve engaged in criminal activity, you’re sent home after punishment.

the legal system is similar throughout the Gulf, there are variations from state to state, as outlined below.

The legal system in Bahrain is based on several threads of Sharia law and some components of British civil law, largely introduced by advisers in the 1920s during the British ‘protectorate’ period, before complete independence in 1971.

The Bahrain Constitution directed that the judiciary be an independent and separate branch of the administration, headed by the Minister of Justice and Islamic Affairs, who is appointed by the Prime Minister. The Emir is the ultimate authority over the legal system and the right of pardon.

The civil court, which operates a system of summary courts and a supreme court, deals with both civil and criminal actions.

The Sharia court handles divorce, matrimonial disputes, jurisdictional cases, inheritance judgements and cases concerning private material matters. The Supreme Court of Appeal is the highest authority for appealing against judgements, although the Emir might become involved in certain instances.

 

 TAXIS & BUS SERVICES IN BAHRAIN

TAXIS

There are plenty of taxis in Bahrain, you can flag them down on the street.

The taxicabs are easy to identify, they have orange markings and carry a 'Taxi' sign on the roof.

Taxi service in Bahrain is government regulated, but the actual taxis are privately owned.

Regardless of the type of car, the fare on the meter is identical. Taxis are easily identified by orange panels on the front and rear wings.

Taxis to and from the airport are subject to a BD1 surcharge. On the meter, a ride from the airport to Manama should cost in the region of BD3. A journey within Manama should not run to more than BD2 on the meter.

Generally, taxi drivers have a good knowledge of Bahrain’s roads and are unlikely to get lost.

However, they may speak only basic English.

At peak times, taxis can become overbooked, so it is worth planning ahead if you want to make use of their services, especially in the early morning or mid-afternoon. You can ask the driver for a printed receipt, should you require it.

Tips are not expected, but most customers offer 100 to 200 fils

BUSES

Bus service in Bahrain is privately run, which serves most of the country.

The buses are all air-conditioned and the service is cheap.

A ticket will cost only a few hundred fils, payable in cash (there are no prepaid passes available) and buses are reasonably frequent.

Buses are primarily used by the expatriate workforce and are not geared up for the tourist industry.

Cars Transport Corporation (commonly known as Cars) offers around 40 air-conditioned buses that offer comfortable rides with services that run from 5 am to 12 midnight. 

Water

Be aware that water can be more expensive than electricity, and with water being a scarce resource you may find you are visited by a Ministry official if your usage is deemed excessive.

You are not advised to drink the tap water unless you live in Awali, but water bottled in five gallon containers are easily available from supermarkets and once you are settled you can have these delivered weekly to your house.

 

un site pour les divertissements  ! www.halabahrain.com/
 

L'île de Bahreïn est un royaume du Moyen-Orient, entouré de l'Arabie Saoudite à l'ouest et du Qatar à l'est.

Un pont d'une longueur de 26 km le relie à l'Arabie Saoudite depuis 1986.


Située au nord du pays,
Manama, la capitale, est une ville ultra-moderne où dominent les gratte-ciel à l'architecture futuriste, comme le Bahrain World Trade Center qui s'élève à 240 m ou le Bahrain Financial Harbour, haut de 260 m.

Le quartier des souks est annoncé par une construction blanche faisant office de porte appelée « Bab al Bahreïn ». Là, un dédale de ruelles emmène le voyageur vers le souk de l'or ou celui aux épices qui met tous les sens en éveil.

Plus loin, le Musée national mérite une visite pour ses neuf halls qui possèdent chacun un thème différent, par exemple l'histoire du pays pour l'un, l'archéologie pour l'autre, etc.

La Maison du Coran ou « Beit Al Quran » renferme des manuscrits très rares, datant du VIIème au XIIème siècle, et une version du Coran du XVIIème siècle. Ce lieu incontournable se compose également d'une mosquée, d'une bibliothèque, d'un auditorium et d'un musée.


En périphérie, le site archéologique de Qal'at Bahreïn
, classé par l'UNESCO, est l'une des principales attractions historiques du pays. Au sommet d'une colline haute de 12 m se dresse un impressionnant fort portugais, le Qal'at al-Burtughal, datant du XVIème siècle.


La ville de Juffair, située au nord-est de la capitale, abrite l'une des plus grandes mosquées du monde, la mosquée Al Fateh, dont la capacité d'accueil est de 7000 personnes.

Sa coupole est surmontée d'un dôme immense fabriqué en fibre de verre et pesant 60 tonnes. L'édifice religieux, construit en 1987, se trouve à proximité du palais royal, demeure de Hamad ibn Isa Al Khalifah. Le lieu de culte est ouvert à la visite tous les jours, sauf le vendredi.


Le coeur du pays cache une merveille de la nature... le Shajarat al-Hayah ou « arbre de vie ». Il s'agit plus exactement d'un acacia, vieux de 400 ans, qui continue à pousser en plein désert, alors que personne ne peut expliquer comment il s'alimente en eau.

 

Festivités - dates à trouver pour 2011

1er janvier : Jour de l'An.
21 janvier : Eid-ul-Adha.
10 février : Al-Hijri.
19 février : Ashoora.
20 avril : Anniversaire du prophète Mahomet.
3 novembre : fin du ramadam (Eid Al Fitr).
16 décembre : Fête Nationale.

Le jeudi après-midi et le vendredi sont chômés.
Pendant le Ramadan, il est interdit de manger, boire et fumer en public, même en voiture. La consommation d'alcool reste possible dans les hôtels et les restaurants.
Le tourisme est encore rare et cher.


Le Bahreini reste attaché à ses traditions. Il aime fumer la chicha (pipe à eau) et passer du temps à discuter avec ses amis.
Les Bahreinis pratiquent la chasse au faucon dans le désert.


Les courses de chevaux sont très populaires dans le pays. Certaines sont organisées en plein désert.

ll existe des restrictions à la photographie. Demandez la permission aux hommes avant de les photographier et éviter de prendre les femmes en photo.


La meilleure période pour se rendre à Bahrein s'étend de novembre à avril, car les températures y sont agréables (de 15°C à 24°C).
La période la moins favorable dure de fin avril à fin octobre en raison de la chaleur torride.


Muharraq :
En janvier, de 14°C à 20°C.
En mars, de 18°C à 24°C.
En mai, de 26°C à 33°C.
En juillet, de 31°C à 37°C.
En septembre, de 29°C à 36°C.
En décembre, de 17°C à 22°C.

 

Le climat est de type désertique, très chaud et humide d'avril à octobre (+ 38°C).

L'archipel est relativement bien arrosé, ce qui permet à la végétation de pousser.

Les pluies de la saison fraîche, de décembre à mars, s'accompagnent souvent du chamal (vent fort du nord-est) ou du cherqui (vent du sud-est).

De novembre à fin avril, les températures sont douces le jour, mais les nuits sont fraîches.


Bahrein est un pays composé de 33 îles proches de la côte orientale du golfe Persique.

Connu pour être le plus petit État de la péninsule Arabique, le royaume de Bahrein est une monarchie constitutionnelle gérée par la dynastie Al-Khalifa qui règne depuis 1783.


Météo                  monde.meteofrance.com/monde/previsions


Un site pour visiter Bahrain

www.galenfrysinger.com/bahrain_artifacts.htm

 


Publié à 21:58, le 14/12/2010, dans Bahrain,
Mots clefs : rites musulmansMonumentstransports
.. Lien


Drôle de journée !! Le monde, les fuseaux horaires et ses corrections !

Notre journée aura duré : 24 h + 6 !!!


Je me suis réveillée ce matin à 4 h  à Kuala Lumpur

- pris le taxi à 8 h 30,

- l'avion à 13 h..... 14 h plus tard....

Hébergeur
d'images

-Arrivée à Londres Stansteed à 19 h ,

Hébergeur
d'images

- Arrivée à l'hôtel 21 h,

- Virée au Pub !

Hébergeur
d'images

- Coucher à 23 h

- Réveillés à minuit par le téléphone qui était toujours à l'heure malaise !!!!

- Réveil définitif à 4 h ....Plus sommeil !!

Et en ouvrant l'ordinateur, je redécouvre l'heure française / à l'heure anglaise !!!

 

www.theoasishotel.com/textonly.htm

http://www.laterooms.com/fr/p9374/hotel-pictures/89077_oasis-hotel-harlow-stansted-airport.aspx

 

 

 


Publié à 22:37, le 30/10/2010, dans Malaisie, Londres
Mots clefs : transports
.. Lien


Air Asia - Les repas !

 

 

Hébergeur d'images

Services dans les avions Air Asia


Il est possible de payer
–en dollars ;
–en £, au départ de Londres
La monnaie est rendue en RM.


Quelques prix en RM.... (Diviser par 4 pour avoir le prix grosso modo en €)
–Hot dog : 9 RM
–Sandwich : 9RM
–Pizza fromage portion :7 RM
–Focaccia poulet fumé :10 RM
–Boite chips : 4 RM
–Nouilles en boite : 6 RM
–Boissons en canette : coca, lipton, 7 up : 6 RM
–Petite bouteille d'eau : 3 RM
–Jus d'orange et boisson chocolatée :6RM
–Vin rouge et blanc : 18 RM
–bière (canette) Carlsberg : 12 RM
–Thé, café, camomille : 5 RM

Hébergeur d'images


–Repas :3 £
–Pak Nasser's Nasi Lemak
–Smokey BBQ chicken
–Bukhara chicken Briyani
–Vegetable pasta
–Assorted sandwich


_ Pack coussin gonfable + masque + écharpe = 35 RM


Pendant le voyage de retour  Kuala Lumpur - Londres :

Un déjeuner a été servi vers 14 h 30, peu après  le départ (13 h au lieu de 12 h30) .

Petite sieste pour beaucoup de passagers.

Vers 18 h 30, la faim commence à se faire sentir chez certains … Du coup, certains  passagers demandent des en cas,  ensuite les hotesses passent pour en proposer.

Denis prend un hot dog, je prends un sandwich (dinde fromage et thon) (2 toasts divisés en 2).


Nous aurons un autre repas 3 heures avant notre arrivée,  Ce qui correspondra, pour nous, à 23 h...

 

La somme demandée par personne est d' environ 12 € pour les 2 repas proposés.

 

Hébergeur d'images

 


Publié à 13:51, le 29/10/2010, dans Malaisie, Kuala Lumpur
Mots clefs : transports
.. Lien


Kuala Lumpur, le retour ! 2

26 - octobre

Le bus de Kota Bharu n'avait pas le luxe de celui de Singapour...En plus, il s'arrêtait souvent   mais nous sommes arrivés.. La sécurité des cars n'a pas bonne presse en Malaisie.

J'avais réservé une chambre à l'hôtel AnCasa et je ne l'avais pas exactement situé .... www.kl-hotels.com/ancasa/

Cela nous a amusé lorsque nous avons découvert que c'était  l'hôtel devant lequel nous avions pris le bus pour aller à la gare routière excentrée pour partir à Singapour ! Nous sommes vraiment à 2 pas  de Petaling Jalan et de Central Market.

Arrivés à 6 h du matin dans une gare routière proche du centre, nous avons pu bénéficier de notre chambre dès 6 h30 !

Hébergeur d'images

Au 11 ème étage ...;Nous n'avions pas la vue sur les "Pétronas" mais sur .....le marché de Petaling !!!

Première occupation : Chassez "le souvenir qui tue" !!!! dans "Central Market"

Après midi, nous visitons "Little India".
 

27 octobre :

Localisation de l'hôtel AnCasa :

Ce ne sera que beaucoup plus tard que je découvrirai que ce que j'avais pris pour un immense parking, était la gare routière Puduraya en "restauration".

Et pendant que nous y étions, il n'y avait pas l'air d'y avoir beaucoup  d'ouvriers qui y travaillaient !

Donc avant qu'elle soit ré-ouverte, il va se passer un certain temps ! D'autant qu'ainsi, il y a moins de gênes et d'embouteillages pour les "Riverains"

l'hôtel AnCasa est bien, agréable....

Cependant pour avoir la ligne téléphonique vous devez déposer une caution de 50 RM et l'accès Wifi est payant...

Je cherchais à joindre Kemi et la ligne n'était pas encore ouverte.... et un petit miracle est survenu !

Je fais son numéro sans être sûre si c'est correct ! avec ou sans le préfixe de la Malaisie ?... et je n'arrive pas à avoir Kemi....

Mais quelques minutes plus tard, c'est elle qui m'appelle ! Je ne me souvenais pas lui avoir écrit que nous allions à l'hôtel AnCasa...!

Le soir elle m'a expliqué que mon appel s'était inscrit sur son téléphone et qu'elle avait rappelé pensant que cela pouvait être moi !!! Au standard, elle a demandé des français Denis et Catherine et cela a marché !!! Il y avait au moins 300 chambres... L'état policier a du bon quelquefois !

Le curry de Kota Bharu m'a été néfaste ....Dodo toute la journée !

Vers 18 h nous  partons en métro pour Ampang, au nord est de KL. Nous retrouvons là Kemi, Sarah, Esther et Rick qui nous font découvrir les collines de KL et un dessert appelé ABC !!! (N.B Nous les avions rencontré à Pulau Perhentian !).

 

Vous ai-je déjà dit que les lignes de métro sont indépendantes et qu'il n'y a pas vraiment de "changement" : Vous sortez de la station et vous faites un trajet plus ou moins long pour trouver la station portant le même nom sur une ligne différente !

Pour vous aider à supporter la chaleur dans les stations il y a de grands ventilateurs et l'air conditionné dans les rames.

Première étape

La terrasse du restaurant "Haven Restaurant"

 

       Haven Restaurant

       Pusat Pelancongan Menara Tinjau

       Jalan Ampang -Ulu Langat,

       43 100 Bukit Langat - Selangor

       www.havenrestaurant.com.my/html/index.html

 

Pizza, Barbecue de côte de boeuf, Shawarma de poulet, thé, milks shake de framboises

126.39 MYR

L'eau a été facturé 1.00 RM

 

Mais ils n'avaient pas le super dessert que Kemi voulait nous faire goûter.

Alors, nous sommes allés le chercher !

 

 2ème étape !

   Le dessert ABC.... Sirop de rose, glace pilée, fruits confits, cacahuètes, gelée de diverses couleurs en cubes et quelques autres ingrédients ! Étonnant mais Bien moins difficile à manger que le durian !

Quelques explications complémentaires :

Ais kacang or ice kacang

C'est le nom de ce dessert... "ice and nuts or beans ice" , "glace et noix ou glace de haricots". c'est un dessert typique de Malaisie et de Singapour. c'est un granité plutôt qu'une glace telle que nous l'entendons..

Les différents ingrédients donc peuvent être haricots rouge, grains de maïs, des  gelées de différentes provenances blanches ou noires et vertes fluo... Du lait condensé (sucré) ou lait de noix de coco et du   sucre de palme  parsèment le sommet du granité, mini Fujiyama !



 

On pourrait dire un repas tout à fait occidental ... Les enfants avaient envie d'une pizza et nous le barbecue nous tentait... Étonnant de manger une côte à l'os à la manière des "ribs de porc" !

Et pour finir Kuala Lumpur nous offrait un feu d'artifice pour notre départ comme nous en avions eu un, le soir de notre arrivée 2 mois plus tôt avant de nous rendre à Bali !

 

 

28 octobre :

Au programme, un temple bouddhiste assez original.... Dans la réalité, cela nous a pris beaucoup plus de temps que prévu, mais cela nous a permis de découvrir un super restaurant de poissons ! où nous sommes retournés le soir après avoir fait nos sacs !

 

Temple Thean Hou

D'après le Lonely P.. prendre le Monorail jusqu'à la station Tun Sambanthan, traverser Jin Syed Putra par la passerelle et enfin gravir la colline...

C'est ce que nous avons fait .... mais nous nous sommes retrouvés près d'une mosquée... Ensuite, lorsque nous avons demandé notre chemin, nous nous sommes retrouvés dans un parc en cours d'aménagement .... Les arbres n'ont pas encore grandi et il faisait chaud !!! C'est le Taman Dusun, Jalan Ballemy.

 

 

Nous tournons en rond plus d'une heure...! Nous décidons de trouver un taxi, mais ils ne sont pas légion !!!

Finalement, nous en trouverons un ....SUPER SYMPA.... En fait, il ne travaille pas ... Comme cela va être la fête Deepavali, il vient récupérer les caisses de bières qu'il peut acheter beaucoup moins cher, pas très loin de là en tant qu'ancien militaire... Ses coordonnées sont plus bas... car vraiment il mérite de la publicité..

En plus, de son amabilité, il ne nous a rien fait payer !

Taxi services


WO (R) Chandra Babu
Tel 016- 204 58 30
Sightseeing, airport
Hourly, daily booking and out station


Il nous a donc fait monter dans la voiture, à charge pour nous d'attendre qu'il passe chercher la bière... (pas plus de 10 mn) mais nous étions assis avec la "clim"... Nirvana !!

Il nous a fait faire le tour de la colline et nous a déposé devant le palais royal que nous n'avions pas vu ! avec des explications pour trouver ce fameux temple...!! En fait, après avoir traversé la rue par la passerelle... Il ne faut pas grimper sur la colline....


 


Il faut descendre Jin Syed Putra passer devant 2 écoles chinoises, 1 petite "pagode" chinoise fermée ce jour là et c'est la 2 ou 3ème route à gauche. Elle monte très raide et au début de la rue, il y a une pancarte indiquant le temple.

 

La vue est très belle des galeries du haut ..

 

 

Plusieurs étages pour ce temple, constitués de boutiques au rez de chaussée, restaurants et salles de réunion sur 2 étages.

Le temple proprement dit, occupe les 2 étages supérieurs.

 

 

En face de nous, la déesse bouddhiste de la Miséricorde, Guanyin et sur la droite,  on aperçoit la statue de la Mère Céleste, Theab Hou à laquelle ce temple est consacré.

Il n'y avait pas de taxi au temple, lorsque nous sommes redescendus... et nous sommes rentrés à l'hôtel par le métro**.. Nous avons fait nos sacs à dos.


Le monorail !

Et pour dîner nous sommes repartis au restaurant de poissons que nous avions repéré en cherchant le temple !

 

     Restaurant SIU SIU

     N° 15 - 11 Lorong Syed Putra Kiri

     50450 KL

 

Ouvert de 11 h à 23 h et fermé le lundi

JENNY H/P 016 -309 80 38

Très bon, très sympa et ne forçant pas à la consommation. Un énorme poisson, des crevettes... De la bière.

Pour un repas pantagruélique : 140.000 Myr : ± 34 €, Une des sommes les plus importantes pour un repas que nous ayons dépensées...

La carte du restaurant donne un plan qui peut vous aider à trouver le temple !

Carte du temple et du restaurant

 


 

Par contre, ils nous ont appelé un taxi et nous avons un taxi qui s'est servi de son compteur... Une rareté...

**Les chauffeurs de taxi préfèrent ne pas travailler plutôt que travailler en mettant leur compteur.

Pour rentrer du temple l'après midi, 3 avaient refusé de nous prendre à 20 RM alors que le prix au compteur était de 9 RM ! Ils demandaient 25 RM.

Ce matin nous rentrons en France après 2 mois de ballades...  L'hôtel nous a  hélé un taxi qui lui aussi a mis son compteur ! Ils étaient tous les 2 Chinois.

Je vous écris de l'aéroport de Kuala Lumpur en route pour Londres....!

Nous arriverons ce soir et  demain ce sera la grande aventure pour rentrer en France, car "chez nous",  nous allons nous retrouver au milieu  des grèves !

Le portable (tel) sera ouvert si vous voulez nous joindre pour nous encourager !


Merci à ceux qui ont suivi notre voyage, à bientôt pour d'autres découvertes, d'autres pays !

 


Publié à 22:22, le 26/10/2010, dans Malaisie, Kuala Lumpur
Mots clefs : Histoire et CulturerestauranttransportscuisinebouddhaCarsHotel
.. Lien


{ Page précédente } { Page 2 sur 5 } { Page suivante }
Un an d'eau pour un enfant

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Australie
Bahrain
Bali
Carnets de route
Chine
Chouchou
Geographie
Malaisie
Oman
Preparation Voyage 2011 2012
Preparations
Qatar
:

Sites favoris

2009 - 3 mois en Asie
A vélo - Chariotte et Cariolette
Flore
Photo
Misha
Myriam et Luc
Météo
Voyage Lauren
La Corée du Sud
Epices
2011 -Voyage Océanie Asie
Fin 2013 en Asie
Aquarelle - Jean Chevallier
2016 - Israël et voyages suivants

Amis

papyjp
misha
manue
clementblain
myriametluc
cathencorse

Newsletter

Saisissez votre adresse email


Click for Melbourne, Victoria Forecast